MALTE, GOZO & COMINO – Jour 4/8 – Mdina & Falaises de Dingli

Pour ce 4eme jour sur l’île de Malte, nous partons visiter Mdina, jolie petite ville que nous avons beaucoup appréciée. L’apres midi, nous partons en balade non loin de là marcher le long des falaises de Dingli !

COMMENT ALLER A MDINA DEPUIS SLIEMA ?

Tout est calme sur Malte… les klaxons ne sont pas encore éveillés, la mer ne fait pas encore de vagues, quand malheureusement … DONG DONG DONG ………….. DONG DONG DOOOOOOOOOOOONG !!  OUI CA VAAA ON A COMPRIS ON SE LEVE !! Je hais les églises….
 

Au petit déjeuner toujours dans cette grande salle avec cette magnifique vue, le jus d’orange a été remplacée par de vrais bonnes oranges. Nous papotons tout d’abord quelques minutes avec le couple d’italiens puis avec les 2 couples de français lillois rencontrés en début de séjours.

Hier soir, nous sommes allées à la rencontre d’un homme des bus pour lui demander si les bus, rouleront aujourd’hui, 1er mai,  sans problème. La réponse fut positive.

Pour se rendre à Mdina, nous devrions avoir le n°202 à 11h26. Un couple d’anglais nous apprend que celui d’avant n’est jamais passé. C’est très rassurant. Et un jour, arrive le n°203, nous montons dedans, pour découvrir, qu’il est affiché n°110… un doute s’installe mais nous décidons d’avancer tout de même avec ce bus.

Nous sortons de Sliema et nous dirigeons vers l’aéroport qui est à l’opposé de notre destination. Au vu du nombre de touristes dans le bus, nous gardons espoir. Puis nous arrivons à …. l’hôpital !! Mais…. au vu du nombre de touristes dans le bus NOUS GARDONS ESPOIR !

Nous passons par Mosta, soulagement car c’est une ville proche de Mdina. La encore nous perdons du temps, des personnes, en pleine rue accroches des guirlandes. Rien

de grave, tout le monde reste stoïque.

QUE VISITER A MDINA ?

Après 1h de bus, après avoir fait le tour de l’île, après avoir douté, après avoir… bref,  NOUS Y SOMMES ….. MDINA NOUS VOILA ! Nous décidons de ne faire qu’Mdina et non Rabat car nous souhaitons nous rendre aux falaises de Dingli. Voir : MALTE, GOZO & COMINO – 8 raisons de voyager à Malte

 

Pourquoi donc les ruelles de Mdina sont-elles si tortueuses et si étroites, comme dans la plupart des médinas arabes, d’ailleurs ? Deux raisons. La première est d’ordre climatique : en été, le dédale procure de l’ombre et, en hiver, il permet de briser la course du vent. La seconde est bien plus maligne et relève de la stratégie militaire :comme l’ennemi ne voyait jamais la fin de la rue, chaque recoin était propice aux embuscades !

Perchée sur son promontoire, à 200 m d’altitude, au coeur de l’île, Mdina s’offre à tous les regards, des lieux à la ronde. Endroit de l’ile le plus visité de l’île avec la Valette, mais paradoxalement quasi privée d’hébergement, la vieille cité couleur de miel connaît pendant la journée un rush massif de visiteurs en provenance des côtes. Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

L’entrée est majestueuse, il y a déjà beaucoup de touristes. Nous croisons le groupe des jeunes hommes de l’aéroport, nous croisons le couple de « vieux » insupportables dans la file d’attente à l’aéroport… toute la France s’est donnée RDV à Mdina ! Vite fuyons, entrons dans cette magnifique ville à l’abri ….

Les remparts et l’entrée principale : Entre les XVe et XVIIIe S, les chevaliers de l’ordre de Saint Jean ont restauré à plusieurs reprises les fortifications. En analysant le rempart extérieur, on voit bien les deux techniques employées […] La porte principale par laquelle on entre aujourd’hui dans la cité date de 1724, sous le grand maître portugais Manoel de Vilhena.

La palais de Vilhena : C’est le 1er édifice que l’on voit, à droite après l’entrée. Il fut construit en style baroque français (en 1730) par l’architecte Charles François de Mondion, sur l’emplacement de l’ancienne université endommagée par le grand tremblement de terre pour Antonio Manoel de Vilhena. Le Palais comporte une impressionnante porte monumentale ouvrant sur une élégante cour[…]

Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

 

Nous nous perdons dans les ruelles, les groupes de touristes envahissent la ville et nous ne sommes qu’en mai…nous débouchons sur la place centrale où la Cathédrale s’impose. Les pierres couleur miel donne à Mdina une chaleur, une lumière vraiment très apaisante.

Bon quand le groupe du 3eme âge arrive en chantant à la gloire de Dieu, ça casse un peu cette sensation.

La Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul : L’un des plus beaux exemples d’architecture religieuse baroque à Malte. On la doit à Lorenzo Gafà qui fut chargé de remplacer l’ancienne église romane rasée par le séisme de 1693. Achevée en 1702, la cathédrale et sa coupole figurent sur toutes les cartes postales comme le symbole de Malte. […] Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

Au bout de la ville,vous vous trouverez sur la place Tas Sur d’où une incroyable vue s’étend à vos pieds, vous pouvez voir quasi l’île dans sa globalité. Notamment, toute la côté est.

 

La place Tas-Sur d’où l’on jouit d’un panorama sur une grande partie de l’île. A gauche sur  colline d’en face, l’hôpital et les anciens baraquement britanniques. En face, la baie Saint Paul et l’agglomération de Bugibba. Le très visible dôme de Mosta, avec Naxxar derrière, puis à droite l’ensemble de St Julian’s-Paceville. Au loin dans les brumes, se cache la capitale. Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

 

Nous partons à la découverte de la partie ouest de la ville, au détour d’une placette déserte, nous tombons sur …… M. L et Mme C, le couple avec qui nous discutions dans la file d’attente à l’aéroport. Oui, nous vous l’avions bien dit, toute la France se trouve à Mdina en ce 1er mai…

 

Après avoir papoté une bonne demi heure, nous nous donnons RDV pour 15h à l’entrée afin de nous rendre ensemble aux Falaises de Dingli. Le ventre commence à crier famine, nous allons donc à LA FONTENELLA, petit resto entouré de grands murs, mais une fois à l’intérieur c’est superbe ! Grande terrasse au RDC et 1er étage, tout est en exterieur. Nous avons le droit à une petite table avec la vue panoramique. Pour en savoir plus : MALTE, GOZO & COMINO – 7 restaurants à découvrir

 

Au menu :

– Milkshake à la fraise : 2,95€
– Milkshake au chocolat : 2,95€
– Baguette Picallidi : salami, moutarde, oignon etc : 4€
– 2 Paztizzi : 55c x 2

Le service était assez rapide, sauf pour la baguette Picallidi complètement zappée, il a fallu la réclamer 2 ou 3 fois lorsque l’on arrivait à choper un serveur. L’ensemble était vraiment bon. Plus de place pour un dessert mais ils ont une carte de gâteaux incroyables et qui donnent tres envie. Les prix sont vraiment peu chers

bref…. BON PLAN !

L’Eglise et le prieuré des Carmélites : Après s’être implantée à Rabat au XVe S, la communauté carmélite s’installe à Mdina dans les années 1660. Erigée par l’architecte français Médéric Blondel des Croisettes, cette église fut la première conçue selon un plan elliptique à Malte. Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

 

Nous arrivons à la 2eme porte de la ville : La Porte des Grecs.

 

La porte des Grecs : Pour effectuer une sortie en beauté, passez par cette porte, dont l’arc brisé est l’une des dernières traces subsistant de la période arabe. Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

COMMENT SE RENDRE AUX FALAISES DE DINGLI ?

Nous retrouvons à l’heure et au bon endroit M. L et Mme C et c’est ensemble que nous nous dirigeons vers les bus. Je plonge la tête dans un des bus et sans même avoir eu le temps d’ouvrir la bouche afin de formuler la question, le chauffeur prononce « IVA IVA* !!! »
 
* OUI OUI !!!!« C’est le bon bus !! » (il s’agit donc du n°201)

Une balade sympa à faire à pied ou en voiture. […] Avec leurs 250 m d’altitude, les Dingli Cliffs gagnent le titre de « point culminant » du pays… […] Elles sont plutôt belles ces falaises, avec leurs couches géologiques bien délimitées formant un feuilleté gris ocre, tandis que les cultures en terrasses dessinent  des taches vertes partout où la falaise forme un replat. Au loin, on aperçoit généralement la petite île de Filfla. Source : Le Guide du Routard Malte – 2011/2012

 

Suite à 15 min de conduite maltaise, nous arrivons sur les falaises en plein dans un troupeau de moutons. Un vieil homme fait du business à touristes avec des produits locaux plein son camion. Il nous fait goûter un espèce de sirop aux figues de barbariedélicieux. 

La vue est impressionnante, la mer est magnifique. Nous débutons notre promenade et rencontrons des fleurs magnifiques, et gardons en vue un superbe paysage. Nous finissons la balade (environ 45min/1h) sur un rocher qui déborde sur la mer.

Il est temps de prendre le bus pour retour à Mdina. L’arrêt est situé sur la route en face du rocher « du bout du monde ». On ne l’a pas attendu longtemps mais aucune indications horaires n’est notées. Arrivés à Mdina, avec M. L et Mme C, nous nous échangeons les adresses mails et nous disons au revoir. Il est temps pour chacun de partir.

Avec Caro, nous décidons de faire une boutique de souvenirs avant de grimper dans le bus. Des babioles dans tous les sens, vous trouverez forcement de quoi faire le bonheur des amis et famille.

 

SE RENDRE DE MDINA A SLIEMA EN BUS

Nous nous dirigeons enfin vers l’arrêt de bus où… M. L & Mme C sont encore là ! Un petit signe, et un peu par hasard, nous grimpons avec Caro dans le bus n°203. Le chauffeur nous confirme qu’il va bien à Sliema. Finalement le couple nous rejoint car ce bus va également à St Julian’s. Et nous passons l’heure à papoter et à admirer le paysage. Ils nous apprennent que les feux d’artifice qui ont lieu tous les soirs sont pour les championnats du monde de Feux d’artifice.

St Julian’s, nous nous quittons vraiment. Une fois à l’hôtel, l’homme de l’accueil parlant français nous demande d’écrire une lettre à la direction contre l’Indian man. Nous ne refusons pas, mais sans grande motivation pour re-penser à ces mauvais moments.

Laisser un commentaire