VIETNAM – Jour 2/16 – Hanoï

C’est notre 2ème jour du voyage mais notre 1er sur le territoire Vietnamien. Malgré la fatigue et la chaleur qui nous assomment, nous partons à l’assaut de Hanoï que nous adorons !

DÉBARQUEMENT IMMÉDIAT A HANOÏ

Réveillée plutôt de bonne heure, je n’attends qu’une chose : que l’on ouvre les hublots !! TOUT LE MONDE DEBOUT !!! Malheureusement, je dois attendre 1h ou 2 avant que tout le monde s’éveille.

Au bout de quelques heures, nous survolons enfin le territoire vietnamien et les paysages sont déjà dépaysants ! L’impatience de commencer ce voyage grandit de seconde en seconde. Nous atterrissons ENFIN vers 11h30 au lieu de 6h40, ce qui nous donne un retard de 5h non remboursé bien évidemment.

L’avion ouvre ses portes, nous faisons un pas, la chaleur est assommante…
40 degré, PAF dans ta figure ! Nous attendons sagement les bus sur le tarmac pour rejoindre l’aéroport. Ensuite, il nous faut passer les guichets VISA, sans sourire, sans bonjour, cela ressemble à ce que j’ai vécu à l’ambassade… Pourvu que tout le voyage ne se passe pas sans politesse.

Nous sommes enfin de « l’autre côté », et une enième longue attente se profile pour, cette fois ci, récupérer nos sacs. Ils ne viennent pas…. toujours pas ….. fatigue…. non c’est pas lui…. chaud…. il y ressemble … mais non….. attente…. AH ILS SONT LAAAA !

Simplement, nous sortons à travers une foule de vietnamien avec pancartes et
OH SURPRISE !! Notre hôtel est venu nous chercher ….  Ayant transmis notre numéro de vol, ils ont du vérifier sur internet notre retard. Un soulagement de ne pas avoir à s’occuper de trouver un taxi maintenant tout de suite… chaud…. fatigue…

Nous profitons de l’aéroport pour effectuer un change de monnaie et devenons riche1€= entre 27 000 et 30 000 VND, nous sommes donc millionnaires au Vietnam.

Le jeune homme de l’hôtel nous fait monter dans la voiture, avec moquette et clim. Il y a environ 1h de trajet jusqu’à l’hôtel, le dépaysement est complet, de nos yeux écarquillés, nous bouffons les paysages, les gens, les comportements, les grands panneaux publicitaires.

DÉCOUVERTE DE NOTRE HOTEL A HANOÏ

La voiture s’arrête enfin, à 5 min à pied de l’hôtel. Il est situé dans une petite rue où les voitures ne peuvent circuler. Tout de suite, ce sont les odeurs et la chaleur qui montent. Heureusement nous sommes dimanche, la rue est plutôt calme. Nous sommes dévisagées par les vietnamiens. Je ne suis pas très à l’aise (fatigue…. chaud…. surement !).
Nous pénétrons dans l’hôtel qui est tout en hauteur. L’accueil est propre, des fauteuils, un guichet, des tables pour manger, une fontaine bambou/poisson rouge. L’accueil des hôteliers est agréable, on nous guide vers l’ascenseur. Ce matin là, le bouton 3 menait au 2eme et le bouton 2 menait au 3eme. Nous avons donc visité les étages pendant 10 minutes avant de pouvoir intégrer notre chambre. (VIETNAM – 6 hôtels où faire de beaux rêves)

La chambre est propre et assez grande : un petit balcon, une TV, un vieil ordinateur, la clim, le wifi, une armoire. La salle de bain est très bien aussi. Le vitrage doit être
quadruple, la différence entre dehors et dedans est impressionnante d’un point de vue sonore et température. Malgré tous ces points positifs, 2 bémols qui peuvent ne pas déranger car, en rien, cela n’a gâché notre séjour : il est loin du centre : environ 20 min à pied, c’est très fatiguant de rentrer la nuit après une longue journée de marche. La rue dans laquelle il est situé ne sent vraiment pas bon, le matin, c’est un peu difficile.

PREMIERS PAS DANS HANOÏ

Nous marchons donc une vingtaine de minutes sur la rue Hang Bong de l’hôtel au lac Hoan Kiem (c’est tout droit). C’est très agréable, vous pouvez vous y poser, pic niquer, vous reposer, faire le point sur les visites etc. (VIETNAM – Découvrir Hanoï en 9 visites)

Nous nous dirigeons vers le temple  Ngoc So’n, juste au nord du lac. Il est caché par la végétation vu du rivage. Pas cher du tout (20 000 VND soit environ 70 centimes d’€), il est plutôt agréable à visiter. Vous traversez un joli pont rouge pour y accéder. C’est comme un lieu de vie, des personnes âgées jouent « aux dames vietnamienne (?) ».

Une fois cette visite terminée, nous décidons de déambuler dans le vieux quartier, juste à côté, au nord du lac, 30 secondes à pieds. Nous sommes dimanche, et le vieux quartiers des 36 rues est presque calme. Des odeurs, partout, des gens, partout, touristes ou locaux !
Ca grouille, les vietnamiens sont tres souvent installés dehors entre amis ou famille. Nous apercevons leur magasin ouvert qui font office d’appartement et /ou garage, la TV au fond de la piece, la marchandise à l’avant.

C’est très agréable de s’y perdre, une route à gauche, une impasse à droite, laissez le plan de côté durant une heure et laisser vous porter ! Vous découvrirez des endroits tellement typiques ! Vous serez un peu gênés par les sollicitations multiples et variées, constances, parfois envahissantes. Dans le routard, ils l’expliquent plutôt bien : gardez votre calme !

PREMIER DÉJEUNER VIETNAMIEN

Nos estomacs gargouillent, nous sommes bien en milieu d’après midi, il va falloir oser goûter les plats vietnamiens ! Tentons nous un repas sur les chaises et tables en plastique ? Ce genre d’endroit où en France, nous nous enfuirions à l’opposé, où nous aurions observé l’hygiène d’un oeil beurk….
OUI
 
car il y en a partout, tout le monde y mange, et personne ne vomit ! Alors on se fait à la culture locale, on n’a peur de rien, on teste, on tente, nous sommes là pour ça !
Nous repérons donc un coin pour boustifailler à un coin de carrefour. Une grande carte où nous sélectionnons un peu au hasard 2 plats. Une fois la commande passée, le cuisinier qui mangeait entouré de connaissance part dans le bouiboui « Rang du’a bo » d’en face et  cuisine en pleine rue. (VIETNAM – 20 restaurants pour déjeuner, dîner, ou boire un verre)

Il s’agit de nouilles sautées et riz aux légumes, le repas nous coûtera 50 000 VND x 2, ce qui se révèle etre un peu plus cher que la moyenne, nous nous en apercevrons plus tard lors de nos futurs repas.Nous sommes entourées de locaux qui se sont mis un peu à l’écart lors de notre arrivée : reveneeeez !!
 
C’est plutôt bon, et nous transgressons l’interdit de manger dans un lieu propre et aseptisé, ça rend le repas plus piquant ! D’ailleurs le « restaurateur » nous offre des espèces de concombres à tremper dans une sauce piquantes, plutôt bon !

QUELQUES ENQUIQUINEMENTS AU DÉTOUR DE VISITES DANS HANOÏ

Nous voila repues et prêtes à continuer notre balade dans Hanoï. Nous déambulons au hasard des rues, des commerces, des odeurs, des couleurs. le vieux centre est incroyable de vie, c’est le PIED ! Un dépaysement total.
 Tout le monde est dehors, les vietnamiens sont tous assis sur leur petit siège en plastique dehors sur les trottoirs, ils ne bougent pas, ne font rien.

Les sollicitations sont TRÈS nombreuses, cela peut etre très oppressantGARDONS NOTRE CALME ! J’achète tout de suite un chapeau pointu vietnamien à 100 000 VND, mais négociez plus sévère que moi, je me suis faite avoir…. et pour continuer dans le conseil : attendez la fin du voyage, je l’aime mon chapeau mais il a été un peu RELOUD à transporter durant 2 semaines 🙂

Au détour d’une rue, Sarah se retrouve avec « une balance » vietnamienne sur l’épaule. Les 2 plateaux sont reliés à une grande tige/planche fine en bois et les vietnamiennes les portent sur leur épaule pour différente choses.
Bref, la balance sort de nul part, c’est une vietnamienne qui nous la refourgue et tournant autour de nous sans arrêt, j’ai le tournis « PHOTO PHOTO PHOTO », on lui demande d’arrêter mais elle continue de crier avec un grand sourire :

« PHOTO PHOTO »
 » bon euh, oui mais là elle veut nous vendre des trucs…. »
« vazy prend la photo pour qu’elle arrête »

On se prend donc en photo, bien évidemment elle veut nous faire acheter des bananes, nous refusons, et TOUT A COUP le comportement rieur de bonne humeur de cette dame change, nous avons le droit à des grimaces et surement des insultes vietnamiennes….

DSC_0070.JPG

PAUSE VIETNAMIENNE AUTOUR DU LAC

L’idée est de poser notre popotin au bord du grand lac et de profiter de la fraîcheur … ou pas. On sort alors LE BRUMISATEUR ! C’est le pied total… peut etre THE conseil de tout le voyage !

Il est temps de faire une pause, la chaleur, la fatigue, les poursuites de différents vendeurs sont pire qu’une journée de boulot en quantité de fatigue mais bien évidemment, beaucoup plus agréable.

Suite à notre rafraichissement, 3 jeunes vietnamiens nous observent en riant et s’approchent timidement. Notre 1er reflex de français : « MON DIEU DES VOLEURS SERRONS NOS SACS PAS DE SOURIRE! »


Réaction surement excessive, certes… 🙂

Ces vietnamiens sont des étudiants en anglais et se promènent le long des sites touristiques pour échanger avec les étrangers en anglais et ainsi progresser.

Les pauvres…. pour ma part, ils se sont trompés de cible, je leur apprends plus la langue des mains ou de « comment se faire comprendre quand on manque terriblement de
vocabulaire anglais? ». Les questions sont très basique du style : « Where is Brian ? »

– Quel âge as-tu ?
– Es-tu mariée ?
– Comment es ta famille ?
– Où habites tu ?

Cette première rencontre est plutôt inattendue et sympa. La nuit tombe très rapidement, 19h, le soleil n’est déjà plus là,mais la chaleur est toujours bien présente ! Ce 1er groupe s’en va, nous sommes encore plus lessivées à s’être concentrées sur une langue non maternelle.
Un 2eme groupe de jeunes arrivent…. toujours aussi sympathiques MAIS STOP…. les mêmes questions, l’anglais, il faut passer à autre chose ! Nous abrégeons donc gentiment et nous nous éloignons du lac. 

UN DÎNER TRÈS TRÈS RAPIDE

….. manger ….. routard…. chercher adresse…. ne pas trouver …. aller…. retour …. marre….
STOP allons dans le 1er truc venu : LE CITY VIEW CAFE. (VIETNAM – 20 restaurants pour déjeuner, dîner, ou boire un verre)
Une jeune femme en tenue typique nous mène jusqu’à l’ascenseur et nous grimpons jusqu’au sommet de l’immeuble. Le restaurant porte TRÈS bien son nom, nous sommes en terrasse et bénéficions d’une vue incroyable sur le lac et ses alentours. C’est superbe : les couleurs du soleil couchant et les lumières artificielles se mêlent.
Malgré la hauteur, on entend les klaxons plutôt bien et pouvons observer le spectacle des scooters + les piétons traversants.

Grâce à un SHAKE FRUIT à 60 000 VND, on se rafraichit un peu et nous repartons pour une ultime balade dans les rues. Un petit marché à babioles dans une rue en bas de notre restaurant nous attire, pas tres intéressant mais ambiance sympa. En rentrant, le bruit des klaxons est vraiment assourdissant, les odeurs sont lourdes.

Une douche froide, l’écriture des cartes postales et c’est avec délice que nous tombons dans les bras de Morphée pour cette première nuit vietnamienne.

Si vous avez manqué notre arrivée, c’est par ici : VIETNAM – Jour 1/16 – Départ

Laisser un commentaire