VIETNAM – Jour 1/16 – Départ

Notre vol de départ ne fut pas de tout repos… découvrez nos aventures folles folles folles !!!

RENDEZ-VOUS A L’AÉROPORT CHARLES DE GAULLE

Après une rapide préparation, je m’engouffre dans métro et RER où je permets à mes paupières de se fermer un peu. Le trajet est long : presqu’une heure.

Je déambule dans l’aéroport, le sourire aux lèvres, prête à rire, oui car au cas où vous n’auriez pas compris : JE VAIS PRENDRE L’AVION POUR LE VIETNAM ! Ce nom de

pays si exotique, si loin…. Un véritable bonheur ! Mon premier pays hors Europe.

Sarah me rejoint, et nous courrons vers l’enregistrement. Il y a une file d’attente assez incroyable. Nous nous impatientons, plus d’une heure d’attente et enfin nous

arrivons au guichet. Le jeune homme qui nous accueille est blasé et pas souriant.
Je lui demande gentiment un hublot, il nous répond que nous ne serons pas à côté et nous demande notre destination finale : « HANOÏ!!! ».
DSCN6972.JPG

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT POUR HELSINKI

Les billets en poche, nous filons aux portillons de sécurité puis à l’embarquement que nous n’attendons pas vu le retard de l’enregistrement. C’est alors que je me retrouve AU FOND, là où tu ressens ABSOLUMENT tout : les changements de vitesse, les turbulences etc, là où tu FLIPPES !

Une GRANDE famille de chinois arrive et m’entoure. Ca parle, ça hurle, ça rit, ça échange, par dessus moi, à côté de moi : je vais vivre mes 3h jusqu’à Helsinki de façon mouvementée ! Mes écouteurs aux oreilles, j’essaie de me concentrer en plongeant dans un livre léger et drôle qu’une amie m’a prêté pour le voyage : »Demain j’arrête » de Gilles Legardinier. Mesdames, je vous le conseille, il est très drôle, et on se demande comment cet écrivain mâle a pu aussi bien capter la psychologie féminine.

Bref passons, il est temps de la distribution de l’encas. J’ai faim… mais étant au fond de l’avion, je serai servie la dernière bien évidemment. La distribution des
hôtesses de l’air étant trop rapide, des turbulences interviennent afin de les ralentir et de les éloigner encore plus de moi.

Enfin elles sont à ma hauteur ! « Bagel? » oui apparemment il n’y a plus le choix, tout le monde a choisi le 2eme choix qui avait l’air moins écœurant. Allez je tente le jus de tomates pour avoir l’impression de boire un Gazpacho ! En attendant les chinois sortent tous des paquets de gâteaux qui passent sous mes yeux. La chinoise du hublot, ferme le hublot me plongeant dans une lumière sombre. Comment lui expliquer qu’il faut d’abord demander aux autres personnes qui sont à ses côtés ?

L’avion devient un boulevard, une autoroute….. les wc sont à côté de moi, la famille de chinois se lève pour discuter, une dame se penche fortement sur moi pour parler à ma voisine, elle enfonce ses gros seins sur ma tête.

OUF, nous arrivons enfin à Helsinki !

ESCALE A L’AÉROPORT DE HELSINKI

A l’aéroport d’Helsinki, nous nous réfugions au starbucks. Leur smoothie/yaourt glacé banane me redonne du peps pour notre 2eme vol.

L’embarquement se déroule avec 20min de retard. Ce n’est pas comme si nous étions ultra pressées de nous envoler vers Hanoï.

VOL POUR HANOÏ … PREMIÈRE !

Enfin dans l’avion ! Sarah m’annonce :
« Ah ma place c’est là »
« … »
« mais il doit y avoir une erreur, c’est la 1ere classe »
« …. »
« attend je vais voir l’hotesse de l’air »
« …. »
« Non bah euh, jsuis surclassée! hiiiiiiiii!!! »
« Bon bah euh, je vais à ma place de gueuze hein ! Salut »

Mon 1er long voyage se passera donc en 2nde classe, comme la plupart des personnes non surclassées, contrairement à mon acolyte ! Mais j’en suis ravie car je découvre ce que signifie un gros avion avec mini écran perso et oreiller et couverture et

écouteursJe m’en contenterai pour cette fois ci !!

Une fois bien installée, mon regard se porte vers ma droite, par delà le hublot, j’aperçois un technicien : Vans, tee shirt Rolling Stones, Casquette, cheveux longs, barbe hirsute et qui, d’un coup, oubliant qu’il est visible par 300 hublots, porte sa main à ses bijoux de famille, et pendant 30 secondes, les remet en place. Je vais donc me concentrer sur mon mini écran à présent !

Sarah surgit et me dit de la suivre discrètement avec mes affaires. Elle a réussi à négocier avec une hôtesse de l’air : le siège d’à côté étant vide, je suis autorisée à m’y installer. C’est avec bonheur que je teste un peu tout : la place, le fauteuil qui s’allonge, le casque au lieu des écouteurs…je m’y délecte avec délice, je savoure, je suis HEU-REUSE !

Un steward s’approche et me dit que je ne peux rester là sans explication…. le surclassage de 10 min me laisse une idée du pourquoi les gens peuvent payer très cher pour cette place.  Me voila de retour en 2nde classe… où je me mate « La Vie rêvée de WalterMitty » avec Ben Stiller.

VOL POUR HANOÏ… DEUXIÈME !

Peu après être passés au dessus de Moscou, je m’aperçois que l’aile se soulève et que  nous dérivons vers le nord…. vers le nord ??? mais ce n’est pas du tout adéquat à notre destination ! Je jette un oeil à la carte : NOUS FAISONS DEMI TOUR !!!! DE QUOI PARDON ?? et personne dans l’avion ne s’en aperçoit… j’aborde une hôtesse de l’air, qui chuchote pour ne pas provoquer de panique que le pilote fera une annonce.

Je fonce donc vers Sarah et sans retenue « ON FAIT DEMI TOUR!!! ». Stupeur général en 1ere classe, les français lèvent la tete vers moi avec des yeux interrogateurs, je mets 10 min à convaincre que OUI NOUS FAISONS DEMI TOUR!!!!

Sur ce, le pilote annonce que…. « hdsihfjsdopfgidhvbioghfijio »
Une française nous traduit :« y-a un probleme dans le moteur »

Panique générale pour certains mais réfléchissons 2 min : s’il y avait un VRAI danger, il y a 10 aéroports entre Moscou et Helsinki, on atterrirait d’urgence. Je retourne donc à mon film calmement et nous revivons les mêmes 2h jusqu’à Helsinki.

Une fois de retour, sur le sol ferme, nous restons dans l’avion 1h et apprenons qu’il ne s’agit que d’un simple problème de voyant qui ne s’allumait pas, bref rien de grave.

J’appelle l’hôtel à Hanoï afin de les prévenir de ne PAS venir nous chercher et nous redécollons enfin. Je passe à « La Divergente », déjà vu mais en tant que jeune femme fleur bleue, ce choix me convient !

Nous arrivons dans la zone nuit. Le personnel éteint toutes les lumières, et les passagers commencent à rejoindre Morphée. Il m’est difficile de m’endormir : déjà, la place allouée au dodo est PETITE, en plus je suis dans un avion de 10h pour la 1ere fois de ma vie, il y a le décalage horaire, je ne suis pas prête à m’endormir et pour couronner le tout, un finlandais complètement saoule, allongé sur 2 sièges devant moi hurle dans son sommeil en donnant des coups dans les dossiers : contre lesquels je m’appuie. Il renverse une bière qu’il tenait à la main, juste devant mes pieds…

Je dois réussir néanmoins à m’assoupir.

 

Laisser un commentaire