SICILE – 19 incontournables Siciliens à aller voir de plus près

PALERME

Palerme, je dois avouer ne pas avoir eu un gros coup de cœur pour cette capitale. De prime abord, elle n’attire pas, paraissant sale… et pourtant Palerme regorge d’Histoire concrétisée par de superbes monuments à l’architecture flamboyante ! Autrement, ses quelques lieux de vie sont également agréables à découvrir et à parcourir. Suivez le guide 🙂

n°1) Piazza et Fontaine Pretoria

« La Piazza Pretoria est aussi connue comme la Piazza della Vergogna.[…] Aux XVIII et XIXe siècles, la place était appelée par les palermitains Place de la Honte, en référence à l’administration corrompue de la ville, et aussi à la nudité des statues.  Au centre de la place, se trouve la Fontaine Pretoria. » Source : Le Routard

 

n°2) Quattro Canti

« Place de Palerme se situant à l’intersection des deux rues principales de Palerme : la via Maquedaet le Cassaro (De nos jours Corso Vittorio Emanuele). Ces quatre façades furent réalisées entre 1609 et 1620. Elles sont surmontées par les blasons royaux. Les quatre étages se succèdent selon le principe de l’ascension du monde de la nature à celui du ciel.[…] » Source : http://www.sicile-sicilia.net/palerme-places-quartiers.php

 

n°3) Jardin Garibaldi

« ce beau jardin planté de palmiers, de banians géants (parmi les plus grands d’Europe) et de superbes magnolias, semble isolé ce qui lui donne beaucoup de charme. L’endroit ombragé est idéal pour faire une petite pause à l’abri des chauds rayons du soleil ! »
Source : https://www.petitfute.com/v38789-palerme/c1173-visites-points-d-interet/c971-parc-jardin/52509-giardino-garibaldi.html

n°4) Marché Ballaro

 « Le marché de Ballaro est connu comme étant le plus grand du vieux Palerme, et aussi le plus typique ! C’est donc l’étape parfaite pour ceux et celles qui veulent sortir des sentiers battus. » Source : https://mamzellelaura.fr/marche-ballaro-palerme

n°5) Palazzo Normanni

Nous l’avons seulement vu de l’extérieur, et c’est avec regret que nous ne l’avons pas visité. Une file assez importante de touristes patientait devant l’entrée. Ayant lu beaucoup d’avis positif sur ce Palais, lancez vous !

n°6) Cathédrale

Sublime de l’extérieur. L’intérieur est plus classique. Nous en avons fait le tour pour observer son architecture complexe et ses dessins.

n°7) Théâtre

Ses escaliers sont envahis par les touristes fatigués (comme nous !). Il donne sur une grande place, entouré de pas grand chose, il en impose ! Nous l’avons également vu de l’extérieur.

MONREALE

Monreale est situé tout près de Palerme, un coup de bus, et vous y êtes ! (SICILE – 14 bus, train & bateau : prix et timing).

n°8) El duomo

A l’arrivée du bus, il faut aller droit devant pour grimper quelques escaliers, pour tomber sur une rue piétonne qu’il faut emprunter par la droite. Quelques panneaux vous aideront à ne pas vous perdre. De l’extérieur, il est sans plus. L’entrée est gratuite mais attention, allez y plutôt en pantalon et un châle pour couvrir vos épaules. 2 hommes à l’entrée vous surveillent, et vous proposent des capes jetables à 1€ si vous êtes un peu trop dénudés. L’intérieur est incroyable !!

La cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale est le siège de l’archidiocèse de Monreale, en Sicile. Dédiée à la Vierge Marie, elle porte le titre de basilique papale mineure. Elle est célèbre pour son cloître et ses mosaïques byzantines. SOURCE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_de_Monreale

n°9) Le cloître

L’entrée est sur la place. Le billet est de 6€, c’est très joli également, on se croirait en Andalousie. Un havre de paix !

TRAPANI

Trapani, jolie petite ville balnéaire de la côte ouest sicilienne. Il est plutôt agréable d’y déambuler à la recherche d’une bonne glace ou d’une terrasse où déguster en toute légèreté une pizza. Il faut l’avouer, Trapani nous a surtout servi de base pour visiter Erice et Segeste facilement.

n°10) Coucher de soleil

Si beau, pas de mots, juste des images 🙂

ERICE

Erice, il faut y aller en téléphérique, la vue est extraordinaire. Le touriste est dans la place, ne vous empêchez pas de prendre une ruelle à droite ou à gauche au hasard pour échapper à la foule.

n°11) La ville toute entière

Nous attaquons par le côté droit (viale conte Pepoli) jusqu’au bout (Castello di Venere). De là, la vue est incroyable, pour en profiter encore plus, revenez sur vos pas jusqu’au jardin Giardino del Balio, c’est encore mieux. On passe la journée à déambuler dans les petites rues médiévales. Les axes principaux sont très empruntés, mais il vous suffit de vous engager dans une petite rue et de vous perdre un peu pour apprécier le calme d’Erice. On pousse par diverses rue (pas tout droit) juqu’au Duomo (que l’on ne visite pas), le brouillard nous honore de sa présence et rend le lieu très étrange/fantomatique/Irlandais. (Le duomo a été construit par les Normands, la météo le rend complètement typique).

SEGESTE

Nous étions assez déçu du lieu, non qu’il ne soit pas impressionnant mais nous nous attendions à un site du type la Vallée des Temples. Finalement, un seul temple (incroyablement conservé, grandiose) et un théâtre à 2km de l’entrée. Vous pouvez y aller navette ou à pied. Le théâtre n’a aucun vis à vis… une vue à couper le souffle.

n°12) Temple et théâtre

Le site ouvre vers 9h, nous sommes arrivées en bus à 8h45. Le ticket d’entrée est à 6€.
Pas de plan distribué, on ne comprend pas trop par où commencer. Allons voir les temples par la droite. LES temples ??? Non plutôt le temple… apres avoir pris un chemin au hasard, nous tombons dessus. Il est beau, majestueux, immense, impressionnant. Il est très beau avec ce ciel bleu au dessus. Mais nous sommes déçues, nous nous préparions à plusieurs, nous lui tournons autour durant 1h puis repartons vers l’entrée, d’où part le chemin pour le théâtre. Vous pourrez vous y rendre à pied ou en navette à 1,50€.  Nous choisissons de grimper les 2km à pied.

Quelques petites choses ici et là sont à découvrir en chemin (à vrai dire, on a vu qu’une ancienne maison). La vue est très jolie, le temple au loin est très beau.
ENFIN nous arrivons au théâtre (pour cette montée, prévoyez eau, chapeau, crème solaire et bonnes chaussures sans talon). Il est impressionnant aussi, sa vue est incroyable.

AGRIGENTE

Agrigente n’est pas une ville très jolie. Quoi que en creusant bien… on y a trouvé des sites intéressants ! Agrigente n’est pas une ville très fréquentée. En creusant bien… on n’a pas trouvé de jeunes italiens fêtards mais on a compris : ils sont tous en bord de mer pas très loin.

n°13) La Vallée des Temples

Nous ne regrettons pas les 10€ laissés à l’entrée. Le site est immense, on marche beaucoup entre chaque temple. Prenez de l’eau, votre chapeau, de bonnes chaussures et de la crème solaire ! Quelques gâteaux et fruits également, autre conseil, allez y dès l’ouverture pour la fraîcheur et pour éviter un maximum les touristes.

La vue est magnifique au fur et à mesure de l’avancée, les chemins, bordées d’Oliviers. Les temples sont impressionnants. Ce site est vraiment à faire.

SYRACUSE

Syracuse, ville moderne a des ruines très intéressantes mais nous avons focusé notre passage sur la presqu’île.

n°14) La presqu’île d’Ortygie

CATANE

Catane, au même titre que Palerme n’a pas été un coup de coeur (hormis l’Etna). Nous avons peu apprécié les grosses villes de Sicile. Et pourtant comme sa consoeur, elle a su nous séduire grâce à quelques monuments et lieux de vie.

n°15) L’Etna

Avril :
j’écris à plusieurs guides qui me répondent tous qu’un arrêté interdit l’ascension de l’Etna pour le moment.
Juin :

J’écris à ETNA TRIBE qui me dit OK pour l’excursion « cratères sommitaux ». A 187,20€ pour 2 soit 93,60€ pour une personne (remise car acheté sur internet plusieurs jours avant), nous aurons le guide d’Etna Tribe qui vient nous chercher au B&B, les téléphériques, les jeep et un guide vulcanologue pour 20 min à 2950m.

Le guide d’Etna Tribe a été très bien MAIS je vous conseille de ne pas prendre cette excursion si vous souhaitez un vrai moment sur l’Etna. Nous avons été très frustrées car trop vite, trop peu. Il y a des guides à Sapienza (et peut etre sur le net) qui vous font grimper jusqu’à 3300m pour 85€. Vous profiterez beaucoup plus du volcan.

Si vous souhaitez une petite excursion rapideEtna Tribe est très bien. Si vous êtes sportifs et motivés : monter à pieds jusqu’à 2950m, c’est gratuit !!

La 1ere partie n’a l’air d’avoir aucun intérêt à pieds, (payez plutôt le téléphérique), la 2eme partie est lunaire et vous offre des paysages assez dingues, beaucoup plus intéressante (évitez les jeep) !

Nous roulons sur l’Etna. le guide distille des informations sur le volcan, nous arrête à une maisons ensevelie pour observer, et ce jusqu’à Sapienza, lieu de départ du téléphérique. Nous serons que toutes les 2 à partir vers le sommet. Le reste du groupe suivra le guide sur des petits cratères libres d’accès à Sapienza. Il nous donne 2h pour faire l’aller/retour. En haut du téléphérique, on prend de grosses jeep (attention ça secoue !). Nous arrivons à 2900 m, des guides vulcanologues polyglotte, vous accueillent et vous amène faire le tour du cratère le plus récent. Il est très intéressant et efficace, le tour se fait en 30 minutes.
Les paysages sont incroyables, vous pourriez vous croire sur la Lune. La vue est un peu bouchée car les nuages nous collent.
LES CONSEILS :
– il fait froid, prenez un sweat !

– notre excursion était bien trop courte et frustrante ! Payer 85 € afin de monter au cratère principal.

Il est temps de redescendre, nous souhaitions regagner le téléphérique à pied mais il nous reste trop peu de temps. On se dépêche de choper une jeep puis une cabine pour redescendre à Sapienza. Nous repartons dans le van, le guide s’arrête 10 minutes plus loin sur la route. On se munie de casque et de lampes, et nous engageons dans une grotte de lave de 400m de long. Si vous êtes claustro, je vous le déconseille. Le casque est obligatoire, certains endroits sont bas.

Nous finissons par une visite rapide d’un magasin de spécialité (miel, liqueur, vin, confiture etc).

n°16) Le Marché de poissons

Direction le fameux marché aux poissons très connu : des mâles, des hommes, partout, peu de présence féminine, pas certaines que nous soyons les bienvenues. Attention également aux pickpocket.

Passé tout ça, il est très impressionnant et odorant ! Des poissons et crustacés, classiques ou étranges sont partout autour de nous, ça résonne, les vendeurs hurlent, ambiance plutôt rigolote. A observer du haut de petits escaliers qui se situent à côté de la fontaine.

 

ILE DU STROMBOLI

n°17) Le Volcan

Avril : j’écris à plusieurs guides qui me répondent différents prix : 25 ou 28€.
Évidemment, je confirme auprès du guide à 25€. La guide m’explique par mail qu’à mon arrivée, je vienne confirmer à leur bureau « bicoque ». C’est noté ! Stromboli Adventures sera notre lumière sur le Volcan ! Attention, interdit de monter au delà de 400m sans guide !

LE CONSEIL :
ne mettez pas de lentilles, conservez vos lunettes de vue : il y a une poussière incroyable sur le chemin de la montée, et de la descente.

Sur place, nous payons et on nous prête des casques qu’il nous faudra mettre en haut. Notre guide, Hugo est francophone et quasi tout le groupe également.
Les groupes partent les uns après les autres. Nous patientons mais le temps passe et rien ne bouge pour nous. On part enfin vers 17h40/18h. Contrairement à ce que disait le Routard, nous serons bien plus que 80 sur le Stromboli : entre 300 et 400 personnes, nous sommes au moins 15 à 20 groupes de 20.

Si vous n’êtes pas sportif, laissez tomber tout de suite ! Si vous êtes sportifs/habitués aux rando : aucun souci même si vous souffrirez un peu de la chaleur surtout. Les enfants : aucune difficultés, les 2 ou 4 du groupe, courraient devant avec le guide.
 
La première partie se passe dans le végétation et le sable/poussière, les paysages sont magnifiques, on voit la lumière baisser et l’ombre du volcan apparaitre sur la mer. Nous arrivons à la 2eme partie, en 1h30 aussi, se fera dans la rocaille, faites attention, ça roule, ça glisse. La nuit est presque tombée, nous avançons difficilement dans le noir et sommes déçues de ne pas pouvoir voir le coucher de soleil. Tous les groupes se sont rejoint au fur et à mesure et nous formons une file de randonneurs interminable.

Avant le sommet, les 10 derniers mètres sont très difficiles dans le sable et le noir… mais TOUT A COUP, la terre tremble…. et explose !! Juste derrière moi, le 1ere cratère vient de cracher de la lave. Je reste bouche bée « ENCORE JE VEUX ENCORE VOIR CA ! ». Magique, beau, incroyable, truc de fou, le spectacle vaut les 3h de montée. Nous nous installons un peu plus loin, et tout en dégustant notre sandwich de produits locaux, apprécions le spectacle qui s’offre à nous. Puis une fois que les groupes de devant nous laisse la place, nous allons au cratère principal, et nous nous réinstallons. Au bout d’une heure de magie et de rêve, Hugo nous distribue des masques anti poussières.

Nous commençons la descente dans le sable, attention aux genoux et ne vous arrêtez pas pendant au moins 20 minutes car d’après le guide, nous passons sous une zone dangereuse de chute de roches/cailloux. La poussière envahit notre espace, elle est partout. On passe à la végétation, enfin une pause pendant laquelle il est temps de vider vos chaussures afin de les délester de quelques centaines de grammes de sables.
On poursuit dans les herbes très hautes, ça trébuche (n’oubliez pas la lampe frontale), nous sommes tous très fatigués, les pieds en compote. Nous voici enfin de retour à l’église au bout de 1h30, on rend les casques et partons jusqu’à l’hôtel. Il n’y a pas de lampadaires dans les rues, vous êtes éclairés grâce à votre lampe torche et à la lune.

n°18) L’île

Pour son sable noir si particulier… pour ses maisons blanches qui éblouissent… pour ses jolies fleurs, bref, trop d’arguments 🙂

CEFALU

n°19) Le centre

Très jolie petite ville, certes touristique, un peu trop mais, c’est normal, c’est beau ! Etape parfaite pour terminer notre roadtrip.

Laisser un commentaire