SRI LANKA – Jour 7/16 – Dalhousie

L’objectif de la journée est de se rendre à Dalhousie, de se reposer afin de se réveiller en pleine nuit pour grimper le Pic d’Adam.

UN BUS DE KANDY A HATTON

Enfin, on se permet une petite grasse mat’ avec quelques bananes pour le petit déjeuner. Nous partons tranquillement à pieds pour Good Shade (la station de bus pour les bus nationaux) = 10 à 15 minutes à pieds.

On nous indique gentiment le bus pour Haton qui mettra 2h30 à arriver pour 95 roupies par personne. La route est fatigante car route de montagne. Tout au long du chemin, nous passons des villages en fête, de danse, déguisement etc. (SRI LANKA – 13 trajets : trains ou bus, quel tarif ?)

DEJEUNER A HATTON EN ATTENDANT LE BUS POUR DALHOUSIE

A Hatton, nous prenons le temps pour déjeuner au Miame hotel & Baker’s. On ne commande pas qu’on nous apporte déjà un plat … c’est étrange mais le riz/oignon/piment nous convient ! 210 roupies par personne. (SRI LANKA – Découvrez 22 restaurants et supermarchés)

DEUX BUS POUR ARRIVER A DALHOUSIE

Il se passe certaines choses étranges : nous avons comme info que les bus peuvent etre direct jusqu’à Dalhousie mais une fois à la station de bus, on nous explique que non et nous voilà obligés de grimper dans un bus sans trop savoir où nous allons, c’est flou ! Mais on nous assure que nous finirons par arriver à Dalhousie.

C’est très très long … ça tourne, ça grimpe ! Au bout d’1 heure, le bus s’arrête, « on » nous fait descendre en nous expliquant que le bus pour Dalhousie nous attend de l’autre côté de la rue.

Le 1er bus nous coûtera 150 roupies et le 2eme : 80 roupies.

DECOUVERTE DE L’HOTEL A DALHOUSIE

En arrivant, l’ambiance est très étrange, de fête, les gens sont couverts, TRES couverts, certains commencent à grimper. On aperçoit le chemin jusqu’au sommet grâce à ses lampadaires qui le serpentent. Notre hôtel est assez « loin » du centre, un peu à l’écart sur la route principale. Loin = moins de 500m mais ça semble loin car on s’éloigne de l’ambiance.

L’accueil est sympa mais l’homme est très étrange : un occidental qui parle sri lankais et pas anglais. On nous propose du café ou du thé pendant la préparation de notre chambre, nous donne le wifi. Enfin, on peut y aller, il faut descendre, on a plutôt une bonne impression : c’est propre, et trouvons bizarre tous ces mauvais commentaires sur internet.

Mais en y regardant de plus près, finalement, on les comprend un peu plus : la porte a un jour, en direct sur le couloir, la vue sur le terrain est affreuse (pas très important mais on a l’impression que l’eau des WC et douche s’écoule directement par ici), les draps sentent très mauvais (sac à viande ou serviette à la rescousse), nous avons 2 lits, le XXL n’est pas fait, on dort serré dans le petit.

Concernant la salle de bains, c’est très compliqué : pas d’eau…. les WC sont cassés et il n’y a pas d’eau ! Ceci dit, c’est propre. En voyant le filet d’eau (très mince le filet), couler de la douche, on va vite chercher le responsable, qui fait couler le filet d’eau et nous dit « et bien si ! il y a de l’eau ! »

AH !

Allez pour 4h de nuit, ça ira très bien ! Par contre, je vous conseille de réserver plus tôt sur booking car quelques semaines avant, la chambre était à 12€, nous avons payé presque 30€ (3575 roupies avec petit déj), wifi et eau chaude (mais il n’y avait pas d’eau).

Il nous demande si nous souhaitons des sandwich pour notre ascension (300 roupies), nous refusons et prendrons plutôt des bananes. (SRI LANKA – 9 hôtels où dormir)

DÎNER COPIEUX AVANT LA GRIMPETTE AU PIC D’ADAM

Nous allons diner un Kotthu Rotti à 240 roupies par personne, et nous lui achetons 23 mini bananes pour 150 roupies. Le diner est en terrasse et nous permet de voir défiler les Sri Lankais au taquet. C’est très amusant et excitant ! Hâte de commencer à grimper même si la peur est là aussi.

On essaie de trouver de la bière mais étant sur un lieu de religion, c’est assez compliqué. On nous indique en toute discrétion un hôtel. Le patron va la chercher très loin dans le sous sol et revient avec une grosse bouteille (600 roupies) cachée dans de papier journal, il nous demande de la ranger dans notre sac et de ne rien dire à personne. La bonne adresse est donc : L’Adam Peak Inn (pancarte verte et rouge).

UNE NUIT COURTE PAS TRÈS REPOSANTE

On essaie de s’endormir relativement tôt entre le bruit de la famille qui vit dans l’hôtel, les prières diffusées, les chiens etc. Levé prévu très très vite…

Laisser un commentaire