PEROU – Jour 21/21 – Départ

Pour ce dernier jour au Pérou, nous passerons plusieurs heures dans le bus pour nous rendre à Lima, objectif : reprendre l’avion !

EN ROUTE POUR LIMA

Notre bus démarre à 11h et arrivera à Lima à 18h30 (Voir mon article sur les transports). Malgré notre place devant, c’est la 1ere fois que je m’ennuie. La route au départ tourne beaucoup, c’est le moment où l’on nous distribue le plateau repas !

Je tiens à dire que stratégiquement, c’est pourri… Le plateau tangue, et personnellement, je ne suis pas sujette au mal des transports mais il faut avouer que là ça tourne vraiment beaucoup et que mon plateau ne fait qu’accentuer un mal de coeur.

Je me réjouis tout de même d’avoir mon premier vrai plateau repas chaud de la part de Cruz del Sur. Un plat chaud…  C’est incroyable d’avoir du attendre notre dernier trajet pour y avoir le droit. Je déchante assez rapidement, ca n’est vraiment vraiment pas bon. N’étant pas difficile, j’avale la nourriture proposée mais honnêtement, mauvais point, préférez un sandwich acheté la veille !

On arrive vers la côte pacifique et longeons longtemps l’océan. Une route notamment nous impressionne : à gauche, des dunes de sables nous cachant la vue, à droite l’océan, ça tourne aussi. Les virages me font peur surtout au croisement de gros camion mais le chauffeur gère et nous arrivons entier à Lima.

A Lima, beaucoup de bouchons, la circulation est plus que dense, je n’arrive pas à comprendre comment notre car si énorme se faufile parmi tous ces petits véhicules !

 

COMMENT SE RENDRE A L’AÉROPORT SANS ARGENT

A Lima, Cruz del Sur a 2 arrêts : Javier prado et Plaza de Norte. On nous conseille de descendre à cet arrêt pour aller à l’aéroport.

Le taxi nous coûterait 30 soles, pas cher mais malheureusement nous n’avons vraiment plus d’argent. Le taxi, d’une gentillesse dingue nous donne un bon plan : prendre un combi ! Il nous coûterait 1 sole par personne.

Ni une ni deux, on s’enfonce dans la nuit pour essayer de trouver les combi qui sont à l’extérieur de la station de bus. On ne comprend pas vraiment, de faux taxis nous donnent de fausses indications, on tourne un peu en rond. Je finis par demander à une jeune péruvienne qui s’enquit pour moi auprès d’un mini van à l’arrêt. L’homme nous dit OK, on monte, c’est tout petit, attention à la tête ! Ca me rappelle le Vietnam, nous sommes les seuls touristes, les péruviens montent à l’arrache, descendent à l’arrache, poussés par le « crieur ».

20 à 30 minutes plus tard on y est. Ils nous descendent un peu vite. Nous sommes en dehors de l’enceinte de l’aéroport mais il est là ! Fin de notre voyage au Pérou…

 

A L’AEROPORT DE LIMA, PRET POUR LE DEPART

C’est d’un banal : enregistrement des sacs, une pause au frozen yogourt pour avoir du wifi, contrôle des passeports, dégustation d’une bière, et longue attente.

Nous nous rendons à New York pour une escale, et il nous est donc interdit d’amener de l’eau dans l’avion. Je regarde au loin cette petite bouteille d’eau qui me faisait de l’oeil.

 

Embarquement immédiat pour une dernière aventure avant de rentrer en France…

Laisser un commentaire