PEROU – Jour 16/21 – Amazonie

Au programme du 16ème jour : une balade en pirogue sur le Lac Sandoval, une balade pédestre dans la jungle à la recherche de faune et flore amazonienne puis rencontre nocturne avec une … tarentule…

 

BALADE DANS LA JUNGLE AU PETIT MATIN

Dans l’Amazonie, vous n’aurez aucunement besoin de réveil ! Vers 5h du matin, le même bruit assourdissant que la veille monte… monte… Limite un peu flippant pour une première fois. Il fait encore nuit mais insectes et animaux prennent possession de la fôret ! Voici notre 2ème jour en Amazonie ! J’ai hâte vu l’aperçu que nous en avons eu la veille.

Nous rejoignons Eder, notre guide principal pour 6h et partons sans petit déjeuner à bord d’une pirogue. Nous lui montrons une photo prise la veille sur le retour du diner : une ENOOOORME fourmi nous avait impressionnés. Eder nous indique, un peu blanc, qu’il s’agit d’une fourmi dangereuse dont la morsure donne la fièvre pendant une journée. Il était étonné qu’elle traîne dans le « lodge » puisque le personne fait le « ménage » tous les jours autour des bungalow. LA JOURNEE COMMENCE AVEC CONFIANCE !

Il nous amène dans une pirogue, nous sommes tous les 3, c’est calme ! Le lac est magnifique, le levé du soleil est magnifique, les couleurs sont originales, la végétation est luxuriante, c’est incroyable d’être là au fin fond du monde. Nous sommes très proche de la civilisation par rapport au vrai fin fond de l’Amazonie mais je suis tout de même très impressionnée.

Eder nous fait observer beaucoup d’oiseaux, plus ou moins cachés. Nous écoutons, assez émus les singes hurleurs qui peuvent être entendus à 3km. Nous recherchons également des caïmans, il faut avoir l’oeil, ils se confondent avec l’eau, Eder a de l’entraînement ! La première sortie de la journée m’emplit de joie, en pleine fusion avec la nature. Les moustiques en profitent beaucoup trop malgré mon teeshirt manches longues et mon anti moustiques, ils se régalent de mon sang d’occidentale. Une expérience WAHOU ! L’amazonie, pas les moustiques !

 

 

 

PETIT DEJEUNER ET BALADE PEDESTRE EN PLEINE JUNGLE

Vers 8h, nous sommes de retour au lodge et dévorons un petit déjeuner composé d’un oeuf, de café, bananes frites, pain beurre confiture. Je regrette les fruits fraits… C’est ce qui me manque tout au long du séjour amazonien. Quartier libre jusqu’à 10h, heure à laquelle nous partons à pied cette fois ci. José le touriste péruvien et un couple allemands sont avec nous.

Eder marche devant avec une machette, Koh Lanta power ! J’ai vraiment l’impression de partir à l’aventure. L’environnement y est pour beaucoup mais Eder également. Il met en garde de façon très sérieuse et nous signale tous les dangers, la « balade » n’est vraiment pas anodine.

Eder nous indique une termitière et demande si l’on souhaite y goûter. Ne comprenant pas la demande, je dis « OUI » un peu au hasard… quand je comprends, interdit de reculer ! Téméraire, je vais au bout de l’expérience. Eder en attrape quelques unes, les termites fourmillent dans sa main, sans réfléchir, j’en chope une, ni une ni deux : DANS LA BOUCHE !!! C’est tout petit, je donne un coup de canine, c’est fini ! Un goût de poivre envahit mes papilles. JE SUIS FIERE DE MOI !!!!

On continue la marche, moi bombant le torse (j’ai mangé une termite vivante en pleine Amazonie QUAND MEME!!) jusqu’à ce que José stop tout le monde complètement mort d’inquiètude. Il voit un serpent !!! Sachant qu’Eder nous a indiqué que l’on voyait TRES rarement des serpents en amazonie et qu’ils étaient très dangereux dans le coin : SUPER ! Je suis excitée et flippée à la fois… On le cherche des yeux, seul José le voit. Eder est inquiet aussi, il a un groupe sous sa responsabilité, si le serpent attaque, c’est vraiment chaud. Eder le voit enfin, il lui jette des pierres, le serpent de bouge pas… je prends une photo, je le vois aussi !! On zoom très fort sur la photo… c’est une plante !! Déçus mais rassurés, nous repartons dans la bonne humeur, nous moquant de nous même.

Le guide nous montre plante, insectes, plan d’eau. 1h plus tard nous arrivons à l’embarcadère des pirogues (lors de notre arrivée la veille). Dommage car le retour se fait par le même chemin, j’aurais aimé faire une boucle pour découvrir encore d’autres choses.

Bref c’était super! Très différent de la pirogue sur le lac, mais tout aussi bien. Je regardais beaucoup où je posais les pieds et gardais mes mains repliées sur mon ventre pour etre sur de ne toucher à rien de louche : un trouillarde très curieuse 🙂

 

DEJEUNER ET RENCONTRE NOCTURNE

Nous rentrons pour le déjeuner, mais avant tout, branchons nos appareils électriques. Tout comme sur le temps du diner, ils allument pour le midi.

Un couple de touristes s’en va, 2 belges arrivent. On se repose jusqu’à 16h. Pas dans le bungalow, pas très agréables mais sur la terrasse avec fauteuils ou hamac (qui ne sentent pas la rose !). Je n’ai pas fait la même bêtise qu’au Canyon du Colca, un livre m’accompagne ! (Voir mon article sur le Canyon du Colca)

Vers 15h50, comme nous hier, un couple arrive : Twilight en direct… vous souvenez vous : jeune fille mystérieuse, cheveux longs, chemise à carreaux, corps filiforme, jeune homme mystérieux, très blanc, voila ! Tous les 2 très jeunes, américains de Miami, fusionnels, on a vraiment l’impression de revoir le film.

On part tous les 6 (les 2 amis belges, le couple américain et nous) avec Eder. Une fois de plus, c’est en pirogue que commence notre périple du soir. Il nous amène sur la rive en face, il fait très sombre, mais nous entamons une marche. Nous revoyons végétation étrange, fourmis énormes et tombons sur une liane où nous nous amusons à monter dessus. L’aventurière en moi se réveille ! Je suis la 1ere à tester ! Après une petite séance photo, nous repartons en sens inverse à la lampe frontale ! C’est à ce moment là que mon visage rencontre tous les moustiques d’Amazonie. Ils se sont donnés rendez-vous partout sur ma bouche, dans mon nez, front… il faut faire un choix : marcher dans le noir ou se retrouver avec un visage gonflé. J’alterne donc… noir/ moustiques/ noir/ moustiques.

Ce manège ne dure pas bien longtemps puisqu’Eder nous arrête, nous formons un cercle autour d’un trou. Explications : une tarentule vit ici. Muy bien ! Allons nous en !! Non, Eder a décidé de la faire sortir. Muy bien ! Il nous demande de ne pas crier, ne pas sauter, ne pas courir… On branche tous camera et appareil photo, visons le trou, retenons notre respiration. Eder attrape une branche et l’agite dans le trou… 30 secondes, 1 minute passent, sans rien puis elle est là… un frisson me parcours. Encore une fois, excitation et peur se mélangent. La tarentule sort, rentre, sort, rentre et fini réellement par sortir en entier. C’est tellement génial d’avoir pu la voir dans son environnement naturelle. Ma journée n’a été qu’émerveillement !

Elle n’est pas finie, en rentrant en pirogue, Eder nous fait participer à la trouvaille des caïmans. Nous utilisons la même technique que la veille : lampe torche à la recherche de points rouges.

Diner simple, bonne humeur, et vite au lit, nous voulons être en forme pour notre dernière matinée.

Pour avoir des renseignements prix, agence sur notre séjour amazonien, voir mon article sur les sites à voir : 14 sites à voir.

Si vous souhaitez voir plus de photos, c’est par ici : Album Amazonie

 

 

 

Laisser un commentaire