PEROU – Jour 14/21 – Machu Picchu

Au programme du 14ème jour : LE MACHU PICCHU !

EN ROUTE VERS LE MACHU PICCHU !

Hop hop hop, il est interdit de se plaindre lorsque le réveil sonne…il est 3h30 et il sonne pour une raison précise : le Machu Picchu nous attend !

On se rue tout en haut de l’immeuble pour petit déjeuner, il n’y encore personne. Le petit déjeuner est assez light mais carrément OK.

A 4h10 (tout est très timé!), on y est, dehors dans la file d’attente qui fait déjà plusieurs centaines de mètres. La file passe juste devant l’hôtel, pratique, on n’a pas à chercher le point de départ. L’attente commence… au bout de 10 minutes, la file s’est déjà allongée de 200m. On hypothèse sur à quelle heure nous arriverons en haut, on imagine qu’il va nous falloir plusieurs heures vu le nombre de personnes devant nous. Le stress monte, l’impatience aussi. Prenez un livre ou un petit déjeuner à emporter pour patienter.

Vers 5h20, des cars arrivent… et arrivent… et mais… ils sont combien ??!!! Au moins une vingtaine de bus se garent. La file commence à avancer, les cars se remplissent et énorme surprise (et soulagement) pour nous : à 5h33, nous sommes assis dans un des cars !

La route est en très mauvais état et est en lacets. Mais les paysages restent mystérieux au fur et à mesure de la montée. 30 minutes plus tard, nous y sommes… il est 6h du matin, et l’entrée du Machu Picchu est devant nous !

 

 

LA DECOUVERTE DU MACHU PICCHU

Ok bon la pause pipi est très importante, une fois sur le site, c’est mort ! Il y a donc bien des WC à 1 sole juste à l’entrée ! Il n’y a aucune file pour entrer sur le site d’ailleurs.. On montre ticket et passeport et … et c’est tout ! Aucune contrôle de sac, aucun contrôle du tout à part le passeport. Donc la nourriture et boisson passent comme une lettre à la poste.

Ensuite, revoyons quelques règles : pas de perche à selfie…. en tant que gentils touristes, nous avons donc laissé la nôtre à Cusco, nous n’aurions pas du puisque 99% des touristes affichent une perche à selfie à découvert, même devant les nombreux gardiens qui ne réagissent pas. Il était noté que vous deviez vous munir d’un guide, qu’aucune visite n’était autorisé seul… encore raté ! La plupart visitent le site seuls, comme nous 🙂 Dernier point, en juillet 2017, les autorités du Machu Picchu ont fait tout un pataquès pour changement des horaires : votre billet n’était plus valable que le matin ou l’après-midi. Je ne sais pas comment cela peut fonctionner mais le jour où nous y avons été, cette énième règle n’était pas en place (et pourtant devait l’être), le sera-t-elle donc un jour ? Bref nous y sommes restés de 6h à 13h/14h.

Aucune règle n’est donc respectée. C’est très dommage puisqu’elles auraient été écrites dans l’idée de préserver le site du Machu Picchu. J’imagine donc qu’ils font la même chose avec les quotas de touristes autorisés.

Passons à la visite ! On entre… on aperçoit le haut de quelques ruines, on monte un escalier dans la flore, et on débouche sur du plat dégagé nous offrant notre 1ere vue du Machu Picchu ! Petit choc… il est là, il n’est pas que photos ou vidéos, ça semble assez irréel. La plupart reste là, impressionné sans bouger. Et hop, photo photo photo, peur de ne pas le voir aussi bien d’ailleurs, mais je vous garantie, qu’il y a d’autres aussi jolies vues !

Ne descendez pas tout de suite dans les ruines. Je vous conseille de d’abord faire le tour par la gauche, il y a une magnifique vue de l’autre côté. On s’assoit sur les terrasses et passons 1h à admirer… Prenez donc vraiment votre temps avant de vous rendre

On se lance à l’assaut des ruines ! Il y a beaucoup plus de monde qu’autour. Des lamas traînent ici et là. On aperçoit des pierres taillées et des pierres à l’arrache, comme si 2 populations avaient vécu ici. Dans les ruines, le chemin est plus ou moins balisé, il n’y a qu’un sens. Forcément l’intérêt de la vue n’est plus, mais c’est assez impressionné de s’imaginer à côté des incas, dans leur maison…

A L’ASSAUT DU WAYNA PICCHU

Nous voila devant l’entrée du Wayna Picchu, mais il n’est que 9h et notre billet est pour 10h. On se pose et attendons avec d’autres touristes. Vers 9h30, certains qui étaient entrés au tour d’avant, reviennent. Ils sont trempés, essoufflés… on a l’impression qu’ils sortent d’un manège à sensation de fête foraine. On les salue et ils nous disent que c’est TREEEES dur…

Sur le panneau à l’entrée, il est expliqué qu’il existe 3 tours : un de 45 minutes (aller/retour), un de 2h et un de 4h. Nous souhaitons juste faire celui de 2h, le classique.

Il est 10h, on se lance (après avoir signé un registre) ! A travers une flore abondante, un escalier, ça grimpe mais l’altitude basse et l’entrainement permette d’aller assez vite. Attention l’escalier se montre, quelque fois, très difficile. Il s’agit presque d’escalade à certains moments. Soyez équipés en chaussures et si vous n’avez pas l’habitude de crapahuter, évitez le Wayna.

Vers la fin, la pente est de plus en plus aigue, le vertige apparait. Tout le monde est à 4 pattes dans les escaliers. Ceci dit, c’est magnifique ! En 45 minutes, nous sommes au sommet ! Quelques photos du Machu Picchu au loin, n’y allez pas pour avoir une meilleure vue sur le site, il est bien trop loin. Les alentours sont magnifiques ! Encore un peu de grimpette, à l’aide d’une corde et la descente commence !

 

Nous passons par une grotte terriblement étriquée puis c’est à nouveau les escaliers. Ca va très vite, et de retour à l’entrée, vous devez signer votre sortie.

 

PROMENADE DANS LE MACHU PICCHU

Une fois sortie, on finit la balade dans les ruines, la partie non encore visitée. Puis après avoir longé les terrasses, c’est la sortie ! Ca y est, on quitte cette merveille du monde, je me retourne une dernière fois pour essayer d’imprimer sur ma rétine cet endroit incroyable.

Dehors, j’ai la surprise de tomber par hasard sur le « tampon » Machu Picchu que l’on peut apposer sur notre passeport ! Ni une ni deux, c’est tamponné !

La file d’attente pour le retour est très longue, on attend un peu plus qu’à l’aller et en profitons pour déjeuner nos sandwich. 30 à 40 minutes plus tard nous repartons dans un bus cahin caha sur cette route en lacet et arrivons à Aguas Calientes 20 minutes plus tard.

Voir plus de photos du Machu Picchu : Album Machu Picchu

 

 

RETOUR A CUSCO

Pour se remettre de ces émotions, un jus de fruits frais nous requinque. On récupère nos affaires à l’hôtel et en route pour la gare, nous sommes bien trop en avance, ne prenez pas un train trop tard, cela vous fera rentrer plus tôt à Cusco pour plus de repos.

On embarque vers 16h12, toujours placés du mauvais côté, toujours une boisson et un snack offert, toujours aussi long ! (Voir mon article sur les transports). A 17h50, de retour à Ollantaytambo, nous sommes assaillis par les taxis ou minivan, en 2 secondes nous négocions un minivan pour 10 soles par personne. Le conducteur nous amène vers son véhicule mais d’autres taxi nous poursuivent et lancent des prix au hasard : 50 soles ! Euh non … 10 soles c’est bien ! Puis l’un nous propose 10 soles… j’interpelle notre 1er conducteur pour lui demander de réagir, il s’en fiche et le taxi nous assure qu’ils sont potes et que cela ne pose pas de problème qu’ils lui piquent la course… Dans ce cas, TRES BIEN !! Nous disons OK au taxi pour le même prix car 2 avantages : pas besoin d’attendre que le minibus se remplisse avant de partir et un taxi, c’est tout de même plus rapide qu’un minibus (et accessoirement plus confortable).

Arrivés au parking, il nous montre sa carte officielle de taxi. Avant de passer les barrières, une policière note la plaque d’immatriculation et un péruvien touriste monte devant. C’est parti pour 1h45 de voiture dans la nuit. Durant le trajet, nous ne sommes pas rassurés. De jour ils conduisent mal mais l’on voit arriver le danger, la nuit, ils conduisent toujours mal et comme on ne voit rien, c’est pire !

Il nous dépose Plaza San Fransisco au lieu de la Plaza de Arma, les 2 étant proches, nous ne faisons aucun chichi et descendons avec hâte de la voiture.

Avant de rentrer à l’hôtel, nous allons dîner au Per.UK pour la 2eme fois, le souvenir du steak d’alpaga à la sauce au bleu ravive mes papilles ! Le serveur nous reconnait et nous offre gentiment la boisson chaude à la fin du repas.

 

Une fois à l’hôtel, nous commandons notre taxi pour le lendemain matin et un énooorme dodo s’impose !

Aguas Calientes - Machu Picchu - Pérou
Aguas Calientes – Machu Picchu – Pérou

6 commentaires

  1. Merci pour cet article, vous donnez de bons conseils, c’est toujours bon à prendre. Je souhaiterais me rendre au Machu Picchu en trek, je suis encore en phase de recherche avant de planifier concrètement. C’est dommage que les règles ne soient pas respectées, comme tu le dis, elles sont là pour préserver les lieux mais la plupart des gens n’en font toujours qu’à leur tête!

  2. Vous aviez dormi à Aquacalientes et non à Ollantaytambo?
    Vous avez pris le train AquaCalientes Ollantaytambo?
    Il y a un train AquaCalienres à Hydroelectrica pour rejoindre les mini van nous ramenant à Cuzco.
    je me demandais si on ne prend pas le bus pour aller au Machu mais prenons les marches pour monter et descendre, arrive-t-on à temps pour pour rejoindre ces mini van pour Cuzco .

    • Bonjour Michelle !

      Nous avons passé une journée dans la Vallée Sacrée avec visite de Pisac, Moray et Las Salineras. Puis nous avons dormi à Ollantaytambo pour visiter ce site le lendemain matin. Puis nous avons pris le train de Ollantaytambo vers Aguascalientes pour y passer la nuit avant la visite du Machu Picchu le lendemain matin !

      Je ne peux pas vous répondre pour le fait d’aller au Machu Pichu à pied, nous nous y sommes rendus en bus afin de conserver notre énergie pour la visite du site. Nous allions monter le Wayna Picchu ! 🙂
      Mais si vous partez vers midi du Machu Picchu, vous trouverez toujours des transports pour Cusco dans l’apres midi.
      Nous, nous sommes revenus en train à Ollantaytambo puis avons pris un taxi jusqu’à Cusco.

Laisser un commentaire