PEROU – Jour 10/21 – Cusco

Au programme du 10ème jour : route pour Cusco à travers de magnifiques montagnes

DEPART DE PUNO

On continue dans le réveil aux aurores : 6h15, il s’agit de ne pas louper le petit déjeuner cette fois-ci ! On en profite pour régler le (ou la) laundry : 23 soles. Laver son linge au Pérou est difficile car il ne sèche pas aussi vite que dans les pays chauds. C’est pour cela que nous nous offrons le luxe du laundry.

L’hôtesse nous commande un taxi (pour 6 soles) sans que l’on n’ait rien demandé, elle nous l’offre suite au petit incident à notre arrivée (voir l’article). On comptait y aller à pied et souhaitions juste qu’elle nous rembourse le 1er taxi… pris légèrement en otage. Rien de grave mais on déteste les gens qui décident pour nous !

Arrivés au terminal du bus, on court directement au stand Cruz del Sur mais après avoir fait la file d’attente, on se fait refouler : il faut d’abord payer sa taxe au guichet au centre de la station. 1,50 soles par personne. Puis il faut revenir vers la file d’attente. (Voir mon article sur les transports).

 

DEPART IMMEDIAT VERS CUSCO !

Une fois enregistrés, nous grimpons dans le car après les contrôles habituels (sacs et corps. Ayant eu le feeling de reserver les places en amont de notre départ péruvien, nous avons la chance d’être devant (au 2ème étage).

La vue est époustouflante, ça vaut le coup de faire ce trajet de jour même s’il est long (6 à 7h certes). Ne prenez pas cette journée de car comme une journée de perdue mais plutôt comme un voyage ambulant, à condition de vous mettre devant. On s’en prend plein les mirettes, passant par des cols ou plateaux à 4000m !

On nous offre un petit snack et boisson. Arrivés à Cusco, la route est encore longue, il y a tellement de circulation que l’on met au moins 1h à arriver au terminal terrestre.

7h15 de car plus loin, nous voila au nombril du monde !

 

PREMIERE DECOUVERTE DE CUSCO

Le 1er contact avec un habitant nous plaît moyen, en effet, nous prenons un taxi qui nous demande 20 soles, au lieu de 6 soles que j’avais lu avant de partir. Nous sommes donc en colère mais impossible de négocier…

Il nous laisse en haut de la ruelle de notre hôtel, constituée de marches. On laisse notre rancœur dans le taxi et découvrons notre hôtel. Quelques mauvaises surprises (wifi horrible, eau froide ou tiède…) et une très bonne surprise : la terrasse en haut de l’hôtel avec une vue 360° sur Cusco et sa plaza de arma.

Après s’être un peu reposé, mais pas trop pour rester dans la dynamique, nous allons faire quelques provisions au supermarché à 10 minutes à pieds : eau, biscuits, mouchoirs (LX prenant un paquet au hasard, je découvre en me mouchant qu’ils sont « à la pastèque », petite anecdote qui m’a beaucoup fait rire), bière, et inka cola, que nous n’avons toujours pas goûté !

On se balade un peu sans pression en passant par la place San Francisco, plaza de arma (notre préférée du voyage), et la rue Loredo où l’on découvre un ancien mur incas (ils ont bien travaillé !!)

Rapidement, on achète quelques cartes postales à 1,50 soles la carte et on file déguster le meilleur steak d’alpaga du Pérou au Per.UK (voir mon article sur les restaurants).

On rentre vite dormir mais la jeune fille de l’accueil met la musique très fort jusqu’à tard dans la nuit et je n’ai plus la force de m’extirper de sous la couette pour aller lui dire ma façon de penser …

 

 

2 commentaires

  1. La vue est dingue ! J’adore la surprise des mouchoirs à la pastèque… L’inattendu lié aux goûs locaux (j’utilise des mouchoirs parfumés à la rose en ce moment, impossible de trouver autre chose en Jordanie :D)

    • Ils sentent la vraie rose ou la rose chimique ? Les mouchoirs à la pastèque n’étaient pas très agréables passé l’amusement ! 🙂
      Je confirme pour la vue, il me semble que pas mal d’hôtel offrent cette vue car ils sont tous plus ou moins situés sur les hauteurs et se permettent un petite terrasse, un vrai + pour leurs résa !

Laisser un commentaire